Sarcelles ville culturelle

A plusieurs reprises, j’ai été saisie par des habitants, en tant que référente du Conseil de quartier du
Village, qui réclament de façon récurrente, Une ville à taille humaine, sûre, dans laquelle on connaît
ses voisins.
Une ville bien pourvue en commerces, en moyens de transport et en équipements socioculturels,
avec une diversité de commerces, sans oublier la multiplicité des activités culturelles, socio
culturelles, sportives, les facilités de déplacement, la présence de services publics et la proximité des
écoles, collèges et lycées.

Ce que les gens n’aiment pas à Sarcelles :
Les embouteillages, les difficultés de stationnement, la pollution, le bruit et le stress.
Ne pas pouvoir se promener dans la ville, en raison des trottoirs mal pratiques ou encombrés.
Les Problèmes liés à la sécurité des personnes et des biens., à l’accès au logement et la sauvegarde
des commerces de proximité.
Propositions :
Le projet :
Faire vivre chaque quartier de Sarcelles, comme une ville de taille humaine d’environ 20 000
habitants, en y créant des lieux animés, conviviaux et culturels et y implanter les services publiques et administratifs comme dans une vraie ville..
Relier les équipements  entre eux virtuellement, repenser la signalétique, y intégrer les nouvelles technologies et s’appuyer sur les réseaux sociaux, mais aussi par les transports (1), afin de
créer un parcours citoyen et culturel :
Créer une synergie en signalant dans  chaque équipements de proximité les événement culturels, municipaux et associatifs, en y envoyant
leur public.
Mettre en place, dans la ville, une signalétique importante, avec des transports autonomes et
gratuits, à la demande (1).
Au Village
Des espaces culturels nombreux et variés en plein cœur du Village.
Une même difficulté : concerner la population et lui donner envie de se familiariser avec la Culture.
Nous pouvons nous apporter les uns et les autres en créant une synergie et une dynamique profitable à la
population et à Sarcelles.
Une ville où il fait bon vivre.
Le projet :
Faire vivre les quartiers, en y créant des lieux animés, conviviaux et culturels, en pleine rue

commerçante :

renouveler l’offre commerçante en faisant appel à des commerces alternatifs et solidaires, dont les gens ont besoins.

En face de ces magasins fréquentés, es lieux animés, conviviaux et culturels bénéficieront de ces nombreux passages et personne ne
pourra les ignorer.

Contribution citoyenne au projet “Vivre ensemble à Sarcelles”

Les conditions.
Une signalétique importante, signalant tous ces lieux dans le parcours culturel :

Attirer le public avec de belles vitrines, Soigner la décoration intérieure qui doit être chic et design,
afin de valoriser les habitués du lieu et attirer le public.
Afficher les événements et les horaires d’ouverture sur les vitrines et à lintérie’ur.

Accueillir les visiteurs avec empressement et un grand sourire.
Travailler avec les services municipaux concernés, les élus, les scolaires et les associations, en
synergie avec les équipements culturels et les commerçants locaux.
Les commerçants
Comme les paysans qui cultivent les beaux paysages agricoles en France, les commerçants animent
un quartier, grâce aux commerces de proximité.
La sécurité
Se réapproprier l’espace publique en y pratiquant des activités sportives, ludiques et culturelles,
notamment dans les parcs et jardins publiques, à l’exemple de groupe de Tai – Chi, qui évoluent dès 7 heures du matin aux Buttes Chaumont à Paris.
Les Relations Presse et les Relations publiques.
Informer de chaque évènement par une communication régulière et efficace :
La presse locale et spécialisée, ainsi que les réseaux sociaux, sans oublier les associations, les

organisations locales, départementales, nationales.

exemple le site du Conseil Général du Val d’Oise où tous peuvent y diffuser leurs événements.

Il est possible d’imaginer notre ville de Sarcelles, où l’on ait envie de se promener et qui
progressivement, se transforme en une grande machine pour le temps libre, comme le Musée d’Art
Moderne de New York, où l’on peut tour à tour, voir une expo, aller au cinéma et manger un vrai
repas en se rendant dans les bistrots alentours.
Les adhérents des équipements culturels bénéficieront d’un passe pour se rendre à prix abonnés
dans tous les autres équipements culturels de la ville ainsi qu’au cinéma.
les structures culturels doivent s’adapter au changement sociétal, devenant des infrastructures plus plastiques.
Créer des bibliothèques dans chaque quartier, où il pourrait y avoir un coin presse, pour venir
consulter gratuitement la presse et les magazines, Un relais de la bibliothèque central, afin d’y
recevoir les ouvrages commandés et empruntés par les adhérents à la bibliothèque, voire ceux
commandés dans des bibliothèques spécialisées comme les bibliothèques universitaires, pour les
sciences, arts et techniques ou l’Ecole des Beaux Arts.
En accord avec les cafés et restaurants dans la ville, pouvoir  trouver dans chaque quartier, un
expresso-bar, un Bar à jus de fruits et de boissons fraîches ou chaudes pour aller se restaurer et boire
un pot en sortant tardivement d’un débat avec un auteur ou se faire livrer un buffet.

Dans chaque quartier de Sarcelles Il est important qu’existe un endroit qui favorise les échanges

socioculturels entre des populations très variées.
Où l’on peut boire un verre pour pas cher et assister à des événements culturels multiples.
La création de ces lieux dans une ville défavorisée et stigmatisée de banlieue, comme Sarcelles, sera
un événement national avec ce nouveau concept de Village Culturel, par quartier.
Ces lieux pourront accueillir à intervalles réguliers ateliers d’écriture, scènes ouvertes, soirées-
dialogues entre littérature et musique ou matinées-lectures pour les tous petits.
En liaison avec la bibliothèque, l’on pourra y faire ses emplettes littéraires au rayon polar, roman
classique, sciences humaines, bande dessinée ou jeunesse. il se passera toujours quelque chose, de la
projection de films à la rencontre littéraire, en passant par un concert ou un atelier artistique dans le quartier.
Un lieu épicurien avec un concept d’activités culturelles -salon de thé, Le thé et la culture sont
intimement liés, car il y a cette notion de rituel mais aussi de partage.
C’est quand même très compliqué de tenir ces lieux de nos jours.
Alors pour tenir, il faut se diversifier : boire un verre et refaire le monde en feuilletant un bon livre.
Les visiteurs pourront piocher parmi les livres offerts ou échangés. Offrir un café ou un thé avec un
coin lecture pour feuilleter journaux ou magazines, regarder des bandes dessinées, peut contribuer à
apprivoiser le public, intimidé par les livres. La littérature rimera avec plaisir.
Ce projet doit trouver des moyens financiers, humains, logistiques et être soutenu par la population.
Les moyens à mettre en œuvre pour réussir sont importants.
Pour attirer du monde, le lieu doit être beau et attirant.
Une bonne signalétique dans la ville s’impose.
Une équipe de travailleurs culturels, conséquente et salariée, formée à accueillir le public, aimant les
gens, capable de communiquer avec la presse, de travailler avec les enseignants et le public.
Une équipe motivée et capable d’imaginer et d’inventer tous les jours, comment atteindre l’objectif
de rendre le lieu vivant.
Former petit à petit un noyau de passionnés fera vivre ces lieux culturels et des projets multiples
pourront se mettre en œuvre.
Ces lieux doivent être un équipement culturel de la ville, au même titre que le Conservatoire ou
l’école d’arts plastiques.
Faire vivre ces lieux pendant les vacances scolaires, afin que la population défavorisée de Sarcelles
qui ne part pas en vacances, puissent en profiter.
Avec tous, je suis prête à me rendre utile et à réfléchir plus avant, en mettant mon

expérience au service de ce beau projet.

Published by nancy krief

Pourquoi acheter de l'art ? Acheter ou louer en leasing une œuvre d' art, est un investissement et une excellente affaire ! Artiste peintre, mes œuvre ont la côte certifiée à 800 € pour tableau de 65x50. Art Brut Peinture : Aquarelle Pastel Huile Acrylique Dessin Sculpture Formation NABA nouvelle académie des Beaux Arts, à l'école des beaux-arts de Paris Acheter ou louer en leasing une œuvre d' art, est un investissement et une excellente affaire ! Les entreprises, grâce à la defiscalisaion peuvent rehausser artistiquement leur image et donner une plus value à leur entreprise en achetant ou en louant des œuvres d'art. Déduction fiscale pour l'achat d'œuvres d'art. En Leasing, LOA ou LLD Les loyers sont 100% déductibles Les œuvres d'art sur la vie sont le complément idéal de toute maison. Chaque fois que vous regarderez cette magnifique œuvre d'art accrochée dans votre maison, vous vous rappellerez tout le sens qu'elle a derrière elle et pourquoi elle a été créée en premier lieu - parce que la vie est pleine de hauts et de bas, mais vaut toujours la peine d'être vécue ensemble en tant que famille ou groupe d'amis. Lorsque les temps sont durs, rappelez-vous ce qui compte le plus : l'amour, le bonheur, le rire… et n'oubliez pas nos œuvres d'art ! Ils font aussi d'excellents cadeaux ! De plus J'accompagne les collectionneurs, entreprises et particuliers, dans le développement et l’animation de leur collection d’Art Contemporain. Acheter ou louer en leasing LOA ou LLD est une bonne affaire. service-public.fr https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32914 Déduction fiscale pour l'achat d'œuvres d'art Vérifié le 18 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Les entreprises, grâce à la défiscalisation, peuvent rehausser artistiquement leur image et donner une plus value à leur entreprise en achetant mes œuvres. Les œuvres d'art sur la vie sont le complément idéal de toute maison. Chaque fois que vous regarderez cette magnifique œuvre d'art accrochée dans votre maison, vous vous rappellerez tout le sens qu'elle a derrière elle et pourquoi elle a été créée en premier lieu - parce que la vie est pleine de hauts et de bas, mais vaut toujours la peine d'être vécue ensemble en tant que famille ou groupe d'amis. Lorsque les temps sont durs, rappelez-vous ce qui compte le plus : l'amour, le bonheur, le rire… et n'oubliez pas nos œuvres d'art ! Ils font aussi d'excellents cadeaux ! De plus, c'est un investissement et une excellente affaire ! Déduction fiscale pour l'achat d'œuvres d'art Vérifié le 18 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) L'entreprise qui achète des œuvres originales d'artistes vivants pour les exposer au public peut déduire le prix d'acquisition de son résultat imposable. C'est aussi le cas pour l'achat d'instruments de musique destinés être prêtés aux artistes. Il faut cependant que ces œuvres ou instruments répondent à certaines conditions. Quelles sont les entreprises concernées ? Société soumise à l'impôt sur les sociétés (de plein droit ou sur option) Entreprise individuelle soumise à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des BIC Attention : le dispositif de la déduction nécessite de pouvoir inscrire le prix d'acquisition déductible à un compte de réserve spéciale au passif du bilan de l'entreprise. Cela exclut principalement les professions libérales, qui n'ont pas la faculté de créer au passif de leur bilan un compte de cette nature. Quelles sont les œuvres et instruments permettant la déduction ? Œuvre originale d'un artiste vivant Pour bénéficier de la déduction, l'entreprise doit exposer l'œuvre d'art dans un lieu accessible gratuitement au public ou aux salariés, sauf dans leurs bureaux, pendant 5 ans. Cette période correspond à l'exercice d'acquisition et aux 4 années suivantes. Les œuvres concernées sont les suivantes : Tableaux, peinture, dessin, aquarelle, gouache, pastel, monotype, entièrement exécuté de la main de l'artiste Gravure, estampe et lithographie, tirée en nombre limité directement de planches entièrement exécutées à la main par l'artiste. La technique ou la matière employée n'a pas d'importance, à l'exception de tout procédé mécanique ou photomécanique Production en toutes matières de l'art statuaire ou de la sculpture et assemblage, dès lors que cette production et assemblage sont exécutés entièrement de la main de l'artiste L'artiste doit être vivant au moment de l'achat de l'œuvre. L'entreprise doit pouvoir justifier de l'existence de l'artiste à la date d'acquisition. L'exposition de l'œuvre peut être réalisée dans les lieux et situations suivantes : Locaux de l'entreprise, à condition qu'ils soient effectivement accessibles au public ou aux salariés Manifestations organisées par l'entreprise ou par un musée, une collectivité territoriale ou un établissement public auquel le bien aura été confié Musée auquel le bien est mis en dépôt Région, département, commune ou un de leurs établissements publics ou un établissement public à caractère scientifique, culturel ou professionnel L'exposition doit être permanente (pendant les 5 années requises), et non réalisée à l'occasion de manifestations ponctuelles (exposition temporaire, festival saisonnier, notamment). Quelles que soient les conditions d'exposition au public adoptées par l'entreprise, le public doit être informé du lieu d'exposition et de sa possibilité d'accès au bien. L'entreprise doit donc communiquer l'information appropriée au public. Elle doit le faire par des indications attractives sur le lieu même de l'exposition et par tous moyens promotionnels adaptés à l'importance de l'œuvre. Attention : le local d'entreprise dans lequel l'œuvre est exposée ne peut pas être un bureau personnel, une résidence personnelle ou un lieu réservé aux seuls clients de l'entreprise par exemple. L'exposition dans ces locaux ne permet pas l'accès à la déduction fiscale Déduction fiscale pour l'achat d'œuvres d'art - professionnels | service-public.fr"""" https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F32914 Déduction fiscale pour l'achat d'œuvres d'art Vérifié le 18 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) La location d'œuvres d'art en leasing, LOA ou LLD Le premier avantage d’acheter en leasing professionnel (que ce soit via LOA ou LLD) est comptable : l'œuvre d'art ne va pas apparaitre sur le bilan comptable de l’entreprise. En n’alourdissant pas le bilan comptable, les capacités d’investissement ou bien d’endettement de l’entreprise sont ainsi protégées, puisque la réserve de trésorerie reste intacte. Autre avantage non négligeable sur le bilan comptable, c’est que les loyers du leasing apparaissent comme des charges dans le compte de résultat. Ce qui veut dire que cela va permettre de diminuer le bénéfice imposable, et donc le montant de l’impôt à verser aux Impôts. Avec la LLD, ces inconvénients n’existent pas. Les loyers mensuels payés en contrepartie de la location ne s’affichent pas au bilan, mais vont être inscrits dans les charges. Le professionnel n’a alors aucun amortissement à gérer. Mieux encore, l’endettement apparent du bien est réduit et aucune avance de TVA n’est exigée. la LLD pour entreprises La location longue durée offre plusieurs avantages : Plusieurs services inclus dans un seul et même loyer Le contrat de LLD prévoit : l’entretien, l’assistance, la mise à disposition d’une autre œuvre en cas d’immobilisation, l’assurance. Tous ces services sont inclus dans un seul et même loyer permettant à l’entreprise de gérer plus efficacement son budget. Les loyers sont déductibles Dans le cadre de la LLD, les loyers sont considérés comme des charges réparties sur toute la durée du contrat. Elles sont déductibles des impôts, dans la limite de 18 300 euros par an. La location longue durée est un mode de financement privilégié par les entreprises https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2437 débourser, le solde non payé par les loyers étant couvert par le dépôt de garantie. Le bien objet du contrat de location est également couvert par le cautionnement, d’autant que le locataire a la possibilité de restituer le bien à la fin du contrat. Celui-ci doit être dans un bon état en faisant abstraction de l’usure due à une utilisation normale. L’entretien, la maintenance Agissant comme s’il était propriétaire du bien, le crédit-preneur a l’obligation d’entretenir le bien loué jusqu’au terme du contrat de location. En particulier lorsqu’il est un professionnel, cette responsabilité est dans son intérêt, puisqu’elle lui assure une disponibilité à 100 % du matériel, évite par conséquent toute interruption de son activité et lui permet de continuer à dégager des bénéfices. location prend fin immédiatement. Le cautionnement La quasi-totalité des établissements qui proposent le leasing exige le versement d’une caution visant à garantir l’opération de crédit ainsi que le contrat de location. Le montant de ce dépôt est logiquement égal à la valeur résiduelle (ou de rachat du bien) en fin de contrat. L’objectif est d’encourager le crédit-preneur à lever l’option d’achat puisqu’il n’a rien à débourser, le solde non payé par les loyers étant couvert par le dépôt de garantie. LOA LLD FINANCEMENT Entreprises Durée de 13 à 48 mois Loyer 100% déductibles Option d'achat de 3% du montant financé 1er loyer jusqu'à 30% du financement Particuliers Durée de 10 à 60 mois NOUS CONTACTER

Leave a Reply

%d bloggers like this: